20 September, 2017

Les familles de jeunes autistes se battent! Franco Seminara à leurs côtés.

10003504_10151940387907610_338459301_n

L’autisme concerne 45.000 personnes en Fédération Wallonie-Bruxelles. D’après les associations qui regroupent des familles de jeunes autistes, cela représente une personne sur cent. Des statistiques et une situation qui a, depuis longtemps, interpellé le député Franco Seminara. L’année passée, il déposait une question sur les difficultés rencontrées par les parents d’enfants souffrant  du syndrome d’Asperger qui sont souvent sous-estimées, voire  méconnues de nos jours. Ensuite, son implication dans la cause a permis d’organiser une rencontre entre les associations et Laurette Onkelinx, Ministre de la Santé Publique afin d’établir un « Plan Autisme » d’envergure. « Franco Seminara a su nous ouvrir les portes du monde…

Lire plus

Politique de lutte contre le tabac: le député interpelle la ministre.

Découvrez ici la question (en format vidéo et écrit) du député Franco Seminara qui est intervenu auprès de la Ministre Onkelinx, le 27 mars en séance plénière, concernant la politique de lutte contre le tabac: Franco Seminara :Monsieur le président, madame la ministre, chers collègues, faire reculer la consommation des produits du tabac et éviter que les jeunes commencent à fumer est un objectif important, que nous poursuivons depuis de nombreuses années. Beaucoup d’actions ont été menées, beaucoup de dispositions ont été prises et des progrès ont été constatés. C’est indéniable! Pourtant, il semble que la Belgique soit, à présent, à la traîne dans…

Lire plus

Quelles obligations ont les indicateurs d’assurances? Franco Seminara interpelle!

ASSURANCES

Le 11 septembre dernier, le député Franco Seminara interrogeait le Ministre chargé de la protection des consommateurs, Monsieur Johan Vande Lanotte, sur les obligations contractuelles relatives aux indicateurs d’assurances: Question du député : Il apparaît dans la presse que, tout comme les policiers, les assureurs ont aussi leurs indicateurs. Ceux-ci sont récompensés d’une prime variable selon la valeur du bien récupéré par la compagnie d’assurances lésée. Ainsi, pour mettre le doigt sur des fraudes à l’assurance, les compagnies font appel à des citoyens rémunérés en fonction des prises. Cet argent accordé aux « taupes » peut toutefois atteindre des sommes importantes. Si…

Lire plus