23 June, 2017

Franco Seminara à Mons pour une rencontre-débat sur la place des personnes handicapées en tant que citoyens-électeurs avec l’ASBL Passe-Muraille

COV

Ce lundi 28 avril, comme d’autres représentants politiques présents, le député Franco Seminara, 1er suppléant PS à l’Europe, répondait à l’invitation de l’ASBL « Passe-Muraille » pour un débat en faveur de l’accessibilité des personnes handicapées dans notre société démocratique. En particulier, sur leur participation au vote  à l’approche des élections du 25 mai prochain.

La rencontre a été guidée par cette question centrale : les personnes en situation d’handicap sont-elles considérées comme des citoyens-électeurs à part entière ou entièrement à part ?

En tant que représentant du Parti socialiste, notre parlementaire a rappelé que, malgré la difficulté de fédérer les différents handicaps, une approche globale était nécessaire en collaboration avec tous les niveaux de pouvoirs afin de garantir le respect des règles édictées par la Convention de l’ONU sur le droits des personnes handicapées (ratifiée par la Belgique et ses entités fédérées en 2009).

Outre la participation politique, plusieurs thèmes ont aussi été abordés, sur lesquels le député s’est exprimés:

1) L’enseignement : dans quelle mesure est-il accessible à tous les niveaux? En matière de mobilité/d’accessibilité des lieux scolaires, d’adaptabilité des programmes éducatifs, ou encore, de la formation des enseignants vis-à-vis des étudiants présentant un handicap quel qu’il soit.

2) L’emploi : concernant les quotas d’embauche (3% dans la fonction publique fédérale par exemple) qui peinent à être atteints aujourd’hui, il est nécessaire que des sanctions soient envisagées.

3) Les transports: en comparaison avec d’autres villes européennes (Stockholm, Reins, Lille, Strasbourg, …) notre pays doit poursuivre hardiment ses efforts en matière d’infrastructure  et d’accessibilité aux lieux/transports publics.  Le droit « d’aller où on veut, quand on veut » ne semble malheureusement pas garanti…

A la fin de la rencontre, chaque représentant de sa formation politique a conclu en proposant des engagements. Notre candidat 1er suppléant à l’Europe  a insisté sur sa volonté d‘être vigilant au respect des règles juridiques envers les personnes handicapées en matière d’accessibilité à tous les niveaux !

Car comme il le rappelle souvent, tout le monde a le droit de trouver sa place et de participer activement à la vie collective au sein la Cité.