17 December, 2017

Une avancée pour les grands brûlés et le petit Thomas dont le papa avait sollicité le député Franco Seminara !

defays

Thomas Defays est un petit homme dont la vie a basculé un jour où, en voulant protéger son chat, il a fait basculer une bougie. Grièvement brûlé, le gamin a subit plusieurs greffes de peau et est quotidiennement suivi par des kinés. Une situation complexe pour l’enfant, a bien des égards. Son papa, Paul Dafays, a sollicité le député Franco Seminara il y a plusieurs mois, afin de mieux encadrer la prise en charge des grands brûlés. En effet, plusieurs points étaient problématiques, notamment en termes d’interventions financières pour les actes chirurgicaux, pour le suivi médical, la kiné indispensable afin que les greffes évoluent correctement lors de la croissance de l’enfant, etc…

Aujourd’hui, après un long combat, le courageux papa du petit Thomas peut espérer entrevoir une issue politiquement favorable grâce, notamment, à l’intervention de Franco Seminara auprès de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx. « J’ai été contacté par le cabinet de la ministre. Il semblerait qu’un budget pourrait être débloqué, en procédure accélérée, afin de prolonger le temps des séances de kiné pour les grands brûlés », nous a-t-il confié.

Un petit pas, pour les personnes qui ne se sentent pas concernées, une avancée significative, pour les proches de victimes qui connaissent l’importance de ces soins et des prises en charge. Un dossier devra, dès lors, être monté, en collaboration avec le corps médical afin que le pouvoir politique fasse évoluer les choses. Ce dossier pourrait prochainement être au cœur d’une réflexion du conseil technique de la kinésithérapie.

Un début de victoire pour la famille de la jeune victime et, modestement, une belle satisfaction pour le député Seminara.

Un regard sur l’Histoire du petit Thomas dans la presse: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120330_00139274