26 June, 2017

Fête de la République Italienne à Blegny: Franco Seminara mis à l’honneur pour partager son parcours social et professionnel !

facebook-imigration

A l’occasion de la fête nationale italienne, de ce dimanche 2 juin, le député Franco Seminara a pris la parole, à la demande du Consulat Général d’Italie, afin de faire part de son parcours atypique de fils d’immigrés.

Ce n’est pas un exercice facile de parler de soi. C’est la raison pour laquelle Franco Seminara, lui qui est comme il le dit « le fils de l’amour et du charbon », a tenu à réaliser une vidéo avec les  témoignages d’hommes et de femmes  qui sont les vrais protagonistes de nos vies.

Un hommage, un remerciement, qui vient du cœur de l’enfant du charbon qu’est votre député :

Cliquez sur ce lien afin d’y accéder : http://francoseminara.com/2013/06/01/decouvrez-la-video-hommage-a-limmigration-et-aux-mineurs-franco-vous-tend-le-micro-special/

Ci-dessous, vous découvrirez un article de presse publié dans la DH ainsi qu’un mot de présentation du député Franco Seminara pour cette capsule inédite: :

« Mes pensées vont à  mes parents, papa et maman, arrivés en Belgique avec mes 4 sœurs, après la seconde guerre mondiale. Ainsi que tous nos compatriotes italiens, du nord et du sud de l’Italie, tantôt des Abruzze, des Puglie, de la Sicile et de toutes les régions de la péninsule. Avec leur courage et leurs sacrifices, ils sont venus à la conquête du charbon pour améliorer le sort de leur famille, donner un avenir à leurs enfants et apporter une plus-value notre plat pays, la Belgique », a-t-il expliqué.

Qu’ils soient italiens, polonais, belges, marocains, espagnoles ou turcs, ils avaient tous en commun ce souci permanent de protéger et mettre à l’abri du besoin leurs familles. « Nous devons  êtres fiers et ne jamais oublier nos origines », confie Franco Seminara.

Plus que jamais, le devoir de mémoire doit être entretenu. Hier, aujourd’hui et demain, rendons leur hommage. C’est ce qu’à fait le député à travers cette vidéo que nous vous invitons à découvrir et à partager…

« A 56 ans, je suis ému de parler au nom de cette génération d’immigrés. Merci aussi, plus que jamais, à nos amis belges qui ont su nous accueillir ».

Un petit reportage-photos de la journée du dimanche 2 juin :