20 September, 2017

De plus en plus de vols avec violence! Franco Seminara interroge la Ministre de l’Intérieur!

police

Le 7 novembre 2011, le député Franco Seminara interpellait Madame Joëlle Milquet, Ministre de l’Intérieur, sur l’augmentation e de vols avec violence classés sans suite :

Question de M. Seminara:

Selon le rapport annuel en matière de statistiques du Ministère public, la quantité d’affaires de vols avec violence au cours desquels des armes ont été montrées ou utilisées a augmenté de 32% en 2011 par rapport à 2007. De plus, sur l’ensemble des faits enregistrés pour la période 2009-2011, près de deux tiers, soit 69,9%, n’auraient pas été poursuivis, d’après les derniers chiffres communiqués par la ministre de la Justice. Enfin, selon une note de l’Union des Classes moyennes (UCM), les vols avec violence tendent à se déplacer des établissements sécurisés comme les banques vers les petits commerces moins sécurisés où beaucoup d’argent liquide est encore manipulé. 1. Confirmez-vous l’augmentation des vols avec violence en Belgique? 2. Disposez-vous d’autres chiffres relatifs au même sujet? 3. Ce type d’infraction est-il inscrit dans les priorités des plans zonaux de sécurité? 4. Quelles mesures envisagez-vous afin de lutter contre ce phénomène dans notre pays?

Réponse de la Ministre:

1. en 2.[GRAPH: 2012201310564-6-640fr] Source: police fédérale – statistiques policières de criminalité – date de clôture 27 avril 2012 Il ressort des statistiques policières de criminalité que le nombre de vols à main armée en 2011 a légèrement augmenté de 4,5 % par rapport à l’année 2007. Par rapport à l’année 2009, on observe par contre une diminution de plus de 6 %. En 2000, 7.884 vols à main armée ont été enregistrés. Depuis début des années 2000 ce phénomène a été fortement réduit (diminution de plus de 30 % en 2011 par rapport à 2000) et il s’est stabilisé les dernières années. Par contre, les vols avec violence (mais sans arme) ont augmenté assez fortement les dernières années. 3. et 4. Ces phénomènes de violence et la criminalité contre les biens apparaissent dans la liste de priorités des derniers plans nationaux de sécurité (PNS) et les deux composantes de la police intégrée sont particulièrement attentives à ces priorités. La police fédérale se charge principalement des formes plus organisées et à cette fin elle élabore des programmes avec une approche intégrale et intégrée. La police locale s’inscrit dans le PNS et reprendra également les priorités dans ses plans zonaux de sécurité, pour autant qu’elle y soit confrontée et que ce phénomène soit considéré comme une priorité dans l’image de sécurité locale. La lutte contre des phénomènes pareils exige une approche en concertation et partenariat étroit avec le secteur privé. D’où la création des accords de collaboration entre la police et les organisations commerciales, le secteur de la distribution, les banques etc. depuis des années et aux différents niveaux (fédéral, arrondissement, local). Cette coopération a déjà abouti aux mesures structurelles et efficaces qui ont déjà montré leurs effets (par exemple l’introduction des systèmes de neutralisation d’argent, les transports de fonds escortés, formations et sensibilisation, des procédures d’intervention appropriées, surveillance caméra, etc.). Par conséquent, des entreprises moins sécurisées sont plus visées par ce type de criminalité. Comme stipule le PNS, l’approche et la stratégie policières accorderont une attention particulière à la qualité de ses activités au travers de la chaîne de sécurité (les premières constatations, police technique et scientifique, les auditions, la récolte des informations, l’aide aux victimes). 54 des 195 zones de police reprennent vol avec violence comme priorité dans leur Plan Zonal de Sécurité 2009-2012. – Flandre orientale : 4/29 zones – Flandre occidentale : 4/19 zones – Limbourg : 0/18 (depuis 2011: 17) – Brabant flamand : 2/27 zones – Anvers : 5/25 zones – Liège : 8/20 zones – Namur : 5/13 zones – Luxembourg : 2/6 zones – Brabant Wallon : 2/10 zones – Hainaut : 16/23 zones – Bruxelles-Capitale : 6/6 zones Les conseillers en prévention vol jouent un rôle très important dans la lutte contre ce phénomène. Sur le plan préventif – avant qu’il ne soit question d’un quelconque délit -, tout citoyen doit en effet se voir offrir la chance de recevoir des conseils en prévention vol gratuits et objectifs pour éviter ainsi la victimisation. Les conseils en prévention vol permettent de mieux prévenir des phénomènes comme le cambriolage, la violence à l’égard des commerçants, le vol par ruse, le vol dans des bâtiments accessibles au public, etc. La fonction de conseiller en prévention vol est exercée par des personnes travaillant au sein d’un des services suivants: la commune, la police locale ou fédérale, ou la province. Une des missions principales d’un conseiller en prévention vol consiste à fournir des conseils gratuits et objectifs en prévention cambriolage. Les conseils fournis par le CPV mettent également un accent spécifique sur les groupes cibles suivants: particuliers, indépendants et responsables de bâtiments (semi-)publics. Les conseils prodigués peuvent prendre la forme de mesures aussi bien organisationnelles que mécaniques/ architecturales et électroniques. Il ressort par ailleurs d’une recherche sur l’efficacité que les conseils en prévention vol ont un effet positif sur la prévention des cambriolages effectifs. En outre, la sensibilisation des citoyens en matière de prévention de la criminalité, les stands d’information et la mise en oeuvre de projets de prévention font également partie des activités journalières en tant que conseiller en prévention vol. Différentes recherches ont déjà été entreprises mettant en lumière le fait que les conseils en prévention vol sont peu connus auprès des citoyens. Il est important que l’information du public concernant l’existence du service prévention vol s’intensifie car, actuellement, trop de particuliers et d’indépendants sous-estiment les risques qu’ils courent et ne disposent pas d’un plan de sécurisation adapté aux spécificités de leur habitation/ commerce. C’est pourquoi mon administration a lancé, début 2012, une campagne de communication visant à familiariser les citoyens avec la fonction de conseiller en prévention vol et à les sensibiliser au sujet de l’importance de la prévention du cambriolage.