24 November, 2017

Franco Seminara se penche, avec ses collègues, sur les risques liés aux OGM

mais

Mme Julie Fernandez Fernandez, a déposé une proposition de résolution relative à l’évaluation des risques sanitaires des OGM. Une proposition cosignée par Mme Collette Burgeon, M. Yvan Mayeur et Mme Marie-Claire Lambert et Franco Seminara. Les parlementaires réclament plus de transparence et de sécurité.

En octobre dernier, l’étude du professeur Séralini sur la toxicité du maïs NK603, a suscité de vives réactions. Suite à cette étude, réalisée sur une période de deux ans, le scientifique a tenté d’interpeller les autorités afin d’interdire les OGM.

Avec ses collègues Mme Julie Fernandez Fernandez, Mme Collette Burgeon, M. Yvan Mayeur et Mme Marie-Claire Lambert,  le député Franco Seminara a co-signé une proposition de résolution relative à l’évaluation des risques sanitaires des OGM.

Celle-ci invite le gouvernement à ouvrir le débat à propos, notamment, du maïs NK603 mais également des 44 autres OGM autorisées à la commercialisation en Belgique. Les parlementaires  invitent le gouvernement à mettre tout en œuvre pour qu’une étude indépendante, contradictoire et transparente soit lancée au plus vite, pour évaluer les effets de la consommation à long terme.

La proposition de résolution encourage, d’autre part, les laboratoires a préférer d’autres méthodes que celles incluant des tests sur les animaux.

Retrouvez la totalité de la proposition sur le lien suivant: http://www.lachambre.be/FLWB/PDF/53/2590/53K2590001.pdf