29 June, 2017

Moins d’indépendants à l’avenir ? Sabine Laruelle répond à une interpellation de Franco Seminara !

independants

En novembre dernier, le député Franco Seminara posait une question écrite à la ministre des Indépendants, Mme Sabine Laruelle, sur la chute du nombre de nouveaux indépendants.

Hier, le journal « La Dernière Heure » publiait l’article suivant au sujet de cette interpellation parlementaire :

Le nombre de nouveaux indépendants a augmenté de 4% sur les 9 premiers mois (26/12/2012).

 

Sabine Laruelle a répondu à une question de Franco Seminara

BRUXELLES Le nombre de personnes ayant démarré une activité d’indépendant a augmenté de quelque 4% au cours des neuf premiers mois de cette année par rapport à la même période de l’année précédente, ressort-il d’une réponse de la ministre des Indépendants, Sabine Laruelle, à une question écrite du député Franco Seminara (PS).

La tendance mise en avant par la ministre va à l’encontre de chiffres publiés par le Syndicat neutre pour indépendants (SNI). Sabine Laruelle a basé sa réponse sur « plusieurs enquêtes » de l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI) mais les chiffres précis pour 2012 ne sont pas encore disponibles. « Sans perdre de vue qu’il est question de prévisions, tous les indicateurs vont dans le sens d’une hausse d’environ 4% du nombre de nouveaux indépendants », explique la ministre fédérale.

En 2011, on a comptabilisé 89.722 nouveaux indépendants (contre 85.032 en 2010), dont 56.601 à titre principal, 31.240 à titre complémentaire et 1.879 actifs après l’âge de la pension.

De son côté, le SNI prévoit pour cette année une baisse de 10,6% du nombre de « starters » par rapport à l’année dernière. Le SNI, qui se fonde sur des données du bureau d’informations commerciales B-information, évoque 72.121 nouvelles entreprises créées entre le 1er janvier et le début des vacances de Noël. Une baisse de 10,6% serait le plus fort recul des 10 dernières années.

© La Dernière Heure 2012

Également, le journal néerlandophone « Standaard » publiait un article dont voici le lien pour y accéder : http://www.standaard.be/artikel/detail.aspx?artikelid=DMF20121226_00414735

Ci-dessous, l’intégralité de la question du député ainsi que la réponse de la Ministre :

Monsieur Franco Seminara : « Les neuf premiers mois de 2012 ont été marqués par une chute de 11% du nombre de nouveaux indépendants en Belgique. En effet, de janvier à octobre 2011, près de 55.349 entreprises ont été créées contre 49.280 pour la même période cette année. Parallèlement, le nombre de faillites n’a cessé de croître, et cette tendance risque de s’accentuer durant les mois à venir. Différents facteurs peuvent influencer ce recul du nombre de nouveaux entrepreneurs, tels que la crise économique ou encore la peur d’amorcer un projet entrepreneurial. Par ailleurs, les nouveaux indépendants se lancent souvent dans des secteurs sensibles aux risques de faillite, comme la construction, le commerce de détail, l’horeca ou encore les services aux entreprises. Cette chute du nombre de nouveaux indépendants met également en lumière le risque d’une probable réduction des commerces de proximité, qui favorisent la création de lien social et l’échange dans nos villes. 1. Pouvez-vous confirmer les chiffres énoncés précédemment par la presse? 2. Disposez-vous d’autres données quantitatives liées à ce sujet? 3. En cas de faillite d’une PME, un accompagnement est-il prévu afin de soutenir et prendre en charge la réinsertion des travailleurs? »

Madame Sabine Laruelle : « 1. Le service Statistiques de l’INASTI (L’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants) ne peut pas confirmer tous les chiffres qui ont été énoncés par la presse. Comme l’année 2012 n’est pas encore terminée, la base de données définitive des personnes assujetties, venant des caisses d’assurances sociales et sur laquelle le service se base pour identifier les « starters » (personnes physiques), n’a pas encore été transmise. Néanmoins, l’INASTI a déjà fait un examen relativement aux starters (en consultant deux sources internes) pour les neuf premiers mois (de janvier à septembre) de 2012. Le résultat de cet examen s’oppose au résultat de certains articles apparus dans la presse. Pour la période de janvier à septembre 2012 inclus, sans oublier qu’il s’agit d’une prédiction, tous les indicateurs montrent une augmentation d’environ 4 % par rapport à 2011, du nombre de nouveaux indépendants. L’INASTI confirme que le nombre de sociétés faillies continue de croître. 2. Évolution (1997 à 2011) du nombre de starters – répartition par branche d’activité[GRAPH: 2012201310537-8-200-frnl1] Évolution (1997 à 2011) du nombre de starters – répartition selon la nature de l’activité[GRAPH: 2012201310537-8-200-frnl2] 3. Les données demandées ne relèvent pas de mes attributions. Elles relèvent de celles de ma collègue, ministre de l’Emploi, madame De Coninck. »

http://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=qrva&language=fr&cfm=qrvaXml.cfm?legislat=53&dossierID=53-B092-667-0200-2012201310537.xml