28 May, 2017

Le nettoyage des trains sur la ligne Tournai – Jambes : Paul Magnette répond à Franco Seminara!

trains prop

En Commission Infrastructure, le 10 juillet dernier, le député Franco Seminara posait une question orale au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes, sur « la propreté intérieure et extérieure des trains sur la ligne Tournai-Jambes » :

18.01 Franco Seminara (PS): Madame la présidente, monsieur le ministre, il me revient de sources différentes que les usagers de la ligne Tournai-Jambes se plaignent d’un état de propreté insuffisant, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des trains. Il est évident que cette situation déplorable peut être imputée au comportement incivique de certains passagers. Cependant, lorsque la malpropreté s’installe, celle-ci ne peut faire que s’accroître au détriment de nombreux passagers qui souhaitent voyager en tranquillité. Rester parfois plus d’une heure dans un train avec des odeurs peu agréables de toilettes non entretenues et devenues inutilisables n’est pas digne d’un confort minimum et n’est pas conforme aux meilleures conditions de transport. Les plaintes concernent aussi l’état extérieur des convois, raison pour laquelle la question de l’entretien et du passage au car wash est posée.

Si je suis persuadé que tous les convois reçoivent le même traitement, il apparaît que, pour certains trains de cette ligne, une attention supplémentaire est requise.

Monsieur le ministre, avez-vous connaissance de plaintes particulières quant à la propreté intérieure des trains de la ligne Tournai-Jambes? Si oui, ne serait-il pas opportun d’y remédier au plus vite? Quelle est la politique de la SNCB au sujet de l’entretien intérieur des trains? Le nettoyage de nuit est-il automatique? À quel moment et dans quel cadre les équipes de B-Clean peuvent-elles être mobilisées?

Avant de vous laisser la parole, permettez-moi de vous faire remarquer que M. Balcaen attend votre réponse. En effet, il s’agit d’un train qu’il emprunte tous les jours ou presque!

18.02 Paul Magnette, ministre: Il l’emprunte uniquement lorsqu’il se rend au bureau fédéral d’Écolo à Namur. Constatez que je connais bien les voies de chemin de fer!

Cela dit, monsieur Seminara, au cours des passages quotidiens dans les postes d’entretien, l’intérieur des trains de voyageurs est nettoyé avant la mise en service. Une grande partie du nettoyage s’effectue de nuit de manière manuelle. Un nettoyage approfondi est également prévu tous les mois pour le matériel roulant en permanence et tous les deux mois pour les trains de pointe. Des interventions rapides et limitées de B-Clean sont également organisées pendant le parcours ou en gare lorsque le matériel est utilisé tout au long de la journée.

Pour ce qui concerne le car wash, le planning du matériel prévoit que les trains de voyageurs bénéficient d’un nettoyage extérieur de la caisse environ tous les trois jours dans l’une des installations de car wash automatiques. D’autres solutions, comme le nettoyage manuel de la caisse, ne sont pas économiquement viables.

Enfin, suite à votre question, l’état de propreté du matériel voyageurs sur la ligne Tournai-Jambes sera examiné par le Groupe SNCB et les mesures adéquates seront prises en vue d’améliorer la situation, pour le plus grand plaisir de M. Balcaen!

18.03 Franco Seminara (PS): Monsieur le ministre, la culture du beau, de la propreté et du respect me semble un socle commun. Je suis sûr que cette phrase deviendra une philosophie reprise par les autorités du rail. Je conclurai en disant que voyager propre et durablement est une préoccupation légitime des navetteurs.

18.04 Paul Magnette, ministre: J’espère que cela ne fait pas plus de 140 caractères. Ainsi, vous allez pouvoir tweeter cette phrase tout de suite…