26 June, 2017

Nouvelle hormone de bronzage artificiel : Franco Seminara interroge la Ministre de la Santé!

melanotant480

Question de M. Franco Seminara à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé
publique sur « l’arrivée en Belgique de la nouvelle hormone de bronzage artificiel Melanotan » :

Monsieur le Secretaire d’Etat, Philippe Courard, apporte la réponse de Madame la Ministre de la Santé.

Monsieur le secrétaire d’État, récemment, une hormone permettant de générer un bronzage artificiel en moins d’un mois a fait son apparition en Belgique. Elle aurait été découverte après qu’une femme, se plaignant de graves problèmes de peau, soit admise à l’hôpital. Les tests effectués par l’Agence fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) ont toutefois permis de découvrir que les flacons saisis contenant ce produit illégal (Melanotan) contenaient également de l’insuline, ce qui représente évidemment un danger mortel pour les personnes non diabétiques.
Le risque est d’autant plus grand que ce produit commercialisé sous le nom de Barbie Drug aurait d’autres effets particulièrement attirants: en plus d’accélérer le bronzage, il permettrait d’augmenter l’appétit sexuel et serait utile comme produit amincissant.
Monsieur le secrétaire d’État, face à l’arrivée illégale de cette hormone particulièrement dangereuse, je souhaiterais vous poser les questions suivantes.

D’après vos informations, d’autres victimes de cette hormone ont-elles été identifiées sur notre territoire?

Outre les graves problèmes de peau rencontrés par l’utilisatrice de cette hormone, d’autres effets indésirables pour la santé ont-ils été identifiés?

Une communication officielle et grand public mettant en garde contre l’achat et la consommation de ce produit est-elle envisagée par l’AFMPS?

Réponse de Monsieur Philippe Courard, Secrétaire d’Etat :

Chers collègues, le Melanotan est un médicament illégal actuellement proposé sur internet. Trois cas de problèmes après administration ont été constatés et signalés à l’AFMPS: des symptômes grippaux, des
vomissements et de la myoclonie. Après assistance médicale, ces
cas ont été résolus.

Le Melanotan est un produit exclusivement expérimental utilisé dans le cadre d’études portant sur des affectations dermatologiques et n’est pas un médicament agréé.

De plus, des contrefaçons circulent sur le marché et il arrive en effet que les produits contrefaits contiennent de l’insuline. Le Melanotan est principalement proposé sur l’internet. Une unité spéciale de recherche des douanes et l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé contrôlent les envois postaux provenant de pays tiers pour y rechercher des substances interdites. Le Melanotan étant une hormone, un procès-verbal est systématiquement établi et une information judiciaire lancée à charge du destinataire. De même, les sites internet opérant au sein de l’Union européenne sont contrôlés.

La sensibilisation de la population sur les dangers de l’achat de médicaments ou de produits de santé sur internet est essentielle. L’AFMPS a ainsi lancé une vaste campagne d’information intitulée: »Les médicaments sur internet, ne surfez pas avec votre santé! »
L’Agence a, par ailleurs, rappelé ce message spécifiquement à propos du Melanothan via son site internet, ce 6 juillet, et mis en garde contre ce produit. Les médias ont également largement diffusé l’information.

Franco Seminara, Député Fédéral :

Madame Wierinck, je partage votre réplique. Il faut sensibiliser. On ne peut pas jouer avec la vie des gens.
Monsieur le secrétaire d’État, vous avez bien expliqué les choses. La prise en considération de ce problème et le fait d’en avoir déjà beaucoup parlé dans la presse montre l’intérêt qui y est porté. Certes, ce n’est pas évident. Si les outils modernes nous apportent beaucoup de bien, en même temps, il convient d’être prudents.
Monsieur le secrétaire d’État, je vous remercie pour votre réponse.