23 August, 2017

Une attention particulière sur la vie affective et sexuelle des personnes handicapées

vie sex pers hand

A l’approche de la Saint-Valentin, le Député fédéral Franco Seminara a de nouveau déposé (initialement au Sénat) une proposition de résolution relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées.

L’auteur de cette proposition de résolution vise à initier une réflexion qui devrait aboutir à la mise en place d’une politique cohérente et intégrée en ce qui concerne la vie affective et sexuelle des personnes handicapées. La tâche est vaste et les actions éducatives doivent viser l’épanouissement et le bien-être de la personne avec également la prise en compte de ses désirs.

Aujourd’hui, il apparaît que la société doit impérativement prendre en considération la sexualité des personnes handicapées en posant un nouveau regard sur le dossier mais en apportant également une réponse, une structuration sociale cohérente. Cette politique globale à mettre en place est rendue d’autant plus difficile à réaliser du fait que plusieurs niveaux de pouvoir sont compétents en la matière.

De nombreux thèmes doivent en effet être abordés et ils portent en plus sur toute la durée de la vie d’une personne. La concertation représentera donc un élément déterminant dans cette réflexion.

Cette proposition de résolution demande au gouvernement fédéral, en collaboration avec les entités fédérées, via notamment la conférence interministérielle en faveur des personnes handicapées :http://www.lachambre.be/doc/flwb/pdf/53/0207/53k0207001.pdf#search= »vie affective »

1. d’initier des pistes de réflexions en vue :

- de mener une politique cohérente et intégrée visant a mieux prendre en compte les aspects éducatifs, psychoaffectifs, socio familiaux, médicaux, environnementaux, éthiques et juridiques de la vie affective et sexuelle des personnes handicapées ;

- de prendre les mesures nécessaires afin de garantir que l’ensemble des personnes handicapées puissent concrètement vivre leur vie affective et sexuelle de manière optimale, notamment au travers d’un partenariat constructif entre les professionnels et l’entourage ;

- de veiller à développer des formations a l’attention des parents et des professionnels sur le thème de la sexualité et du développement de l’identité sexuée des personnes en situation de handicap ;

2. d’organiser une campagne de sensibilisation :

… sur tous les aspects liés à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en tenant compte de la diversité des situations de handicap.

En Amour, sommes-nous des kamikazes ou des conquérants ?

L’Amour est l’objectif final de toute aventure humaine qui s’apparente à un long voyage, parfois semé d’embûches, de joie et de souffrance, selon la direction prise ou par un coup du destin.

L’Amour entre les personnes handicapées est une question généralement impudique, qui ne se met pas en scène, qui se dérobe… À quoi tient l’amour des personnes fragilisées physiquement ? La réponse est la même pour tous ! L’Amour n’est ni kamikaze, ni conquérante. Pour tous, l’amour est aventure humaine. Difficile toujours…impossible parfois. Mais une chose est sûre : l’Amour est pour tous !

L’Amour appartient à tous ceux qui ont déjà senti leur cœur battre la chamade à la vue d’un être cher ou d’un parfait inconnu. Cette proposition de résolution tient à rappeler que cette sensation de « chute libre » appartient tant aux valides qu’aux moins valides. C’est un message précurseur aux récentes et futures avancées législatives en la matière.

Pouvoir faire écho de situations que 10% de la population mondiale vivent au quotidien…

Notre Société n’évoluera pas sans…mais avec eux ! Plusieurs avancées significatives sont à souligner. L’Assemblée générale des Nations unies a adopté en 2006 une convention relative aux droits des personnes handicapées. Elle réaffirme que toutes les personnes en situation de handicap doivent bénéficier de tous les droits et libertés fondamentaux. La Belgique a ratifié en décembre 2009 cette convention qui renforce le principe d’inclusion de personnes handicapées dans tous les domaines de la vie sociale et je ne peux que m’en réjouir. De plus, une proposition de révision de la Constitution a été votée l’année dernière au Sénat. Elle vise à insérer un droit garantissant aux personnes handicapées des mesures appropriées qui leur assurent plus d’autonomie ainsi qu’une meilleure intégration culturelle, sociale et professionnelle.

Enfin, comme indiqué ci-avant, je dépose à nouveau une proposition de résolution portant sur la vie affective et sexuelle des personnes handicapées.  Nous sommes tous membres de la famille humaine et tous dotés de cette « chimie du désir » qui nous donne l’envie d’être amoureux, d’aimer et d’être aimé car l’Amour est un tout, l’Amour est pour tous et nous y avons tous droit.