24 November, 2017

Canapés « bon marché » = Danger. Quid de la sécurité des belges?

canapés

Le député Franco Seminara a interpellé ce jour en Commission de la Santé publique le Ministre du Climat et de l’Energie, M. Paul Magnette, sur les résultats d’une enquête de l’ACFSE relative à la sécurité des canapés belges en cas d’incendie domestique.

Des tests réalisés par l’Alliance pour la Sécurité Incendie des Consommateurs en Europe (ACFSE) afin de nous sensibiliser sur les risques d’incendie domestiques provoqués par des meubles fabriqués en fibres synthétiques et rembourrés de mousse inflammable prouvent que certains canapés vendus en Belgique constituent un risque élevé pour notre sécurité en cas d’incendie.

Sur 27 canapés testés venant chacun d’un pays membre de l’Union européenne, dont la majorité représentait ceux que l’on retrouve dans de nombreux foyers, c’est-à-dire les deux à trois places coûtant moins de 400 €, les résultats de ces mises à feu sont, en effet, plutôt inquiétants.

Il en ressort que 25 des 27 meubles testés atteignent un niveau de chaleur et de fumée d’une densité mortelle en moins de sept minutes, alors que pour les canapés « belges », ce niveau est atteint après quatre minutes de mise à feu seulement. Un laps de temps bien trop court.

Selon l’organisation, il n’y a qu’au Royaume-Uni et en Irlande que les standards imposés sont suffisamment stricts. Les canapés anglais et irlandais mettent 25 minutes à brûler là où moins de sept minutes suffisent pour les autres.

Il a été demandé au Ministre de rappeler les standards de sécurité incendie imposés aux fabricants de canapés dans notre pays et, au regard de l’enquête réalisée par l’ACFSE, de sensibiliser dans l’éventualité l’Europe par la mise en place d’une norme européenne de sécurité incendie alignée sur les standards existant au Royaume-Uni et en Irlande.

« Des mesures complémentaires pourraient être envisagées »

Dans sa réponse, le Ministre a insisté sur l’importance de la question du Député et a demandé à ses services d’étudier en profondeur l’enquête réalisée par l’ACFSE.

Le Ministre Paul Magnette prendra également contact avec le Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile. L’une des missions de ce Centre étant de récolter des statistiques sur les incendies par l’intermédiaire, entre autres, des pompiers. Mes services pourront ainsi effectuer une évaluation des risques impliquant les canapés concernés, et ce par rapport à l’ensemble des incendies domestiques, a ajouté le Ministre du Climat et de l’Energie.

Pour rappel, les canapés sont couverts par la loi du 9 février 1994 relative à la sécurité des produits et des services qui se réfère à des normes pour l’évaluation de la sécurité. Une norme européenne ISO relative à l’évaluation de l’allumabilité des matelas et des sommiers est également applicable pour les canapés.

Le Ministre Paul Magnette s’est engagé à effectuer après analyse de l’enquête de l’ACFSE une évaluation du cadre réglementaire existant et à ajouter si nécessaire des mesures complémentaires à ce sujet.

En guise de réplique, le Député fédéral Franco Seminara, a insisté sur le fait que les canapés les plus sûrs sont le plus souvent accessibles aux personnes ayant des revenus : la population fragilisée qui se contente d’un canapé à 300 € est constamment en contact avec du polyuréthane, matière hautement inflammable, mais également avec des dizaines de solvants cancérigènes.

Pour le Député Franco Seminara, il s’agit dans ce cas précis d’une question d’équité des droits de tous les consommateurs, en ce compris les moins nantis, à disposer de produits sûrs ne mettant pas en danger leur sécurité et leur santé : Attention canapés « Bon marché » = Danger…