23 August, 2017

Evasion à la prison de Mons: Interpellations des Députés Franco Seminara et Eric Thiébaut

prisondemons

Suite à la tentative d’évasion survenue à la prison de Mons, les Députés fédéraux Franco Seminara et Eric Thiébaut ont interpellé le Ministre des Finances en charge de la Régie des Bâtiments, Monsieur Didier Reynders, sur l’urgente remise en état de la prison de Mons.

La récente tentative d’évasion à l’explosif manquée à la prison de Mons a une nouvelle fois mis en lumière les lacunes dont souffre le bâtiment pénitentiaire montois. De tels événements démontrent à quel point la prison est trop facilement exposée à des tentatives d’évasion. Par leur arrêt de travail, le personnel s’est surtout mobilisé afin de sensibiliser le grand public sur l’état de la prison et sur la nécessité d’aménagements urgents. Le climat social dans nos prisons est on ne peut plus préoccupant. Preuve, une fois de plus, que la vétusté de nos centres pénitentiaires et le manque d’effectifs sont les causes principales de l’actualité récente au sein de nos prisons.

Depuis plusieurs années, la Régie des Bâtiments a entrepris de rénover et construire des prisons dans le souci de réduire le phénomène de surpopulation et à améliorer les conditions d’hébergement des détenus.

Aujourd’hui, le personnel de la prison demande des mesures de sécurité périphériques renforcées ainsi que la finalisation des travaux au niveau de la pose du filet de sécurité au sommet du mur d’enceinte.

Les Députés socialistes fédéraux de Mons-Borinage ont souhaité savoir quelle réponse le Ministre compte-t-il apporter, via la régie des bâtiments, au personnel de la prison de Mons en ce qui concerne l’amélioration des mesures de sécurité ?

Il lui a été également demandé de fournir un échéancier clair et net quant aux travaux relatifs à la pose du filet de sécurité au sommet du mur d’enceinte.

Voici la réponse du Ministre :

Afin de garantir la sécurité lors des transferts de détenus vers la Palais de Justice, un sas de transit a été étudié à la sortie de l’établissement. Ce projet sera mis en adjudication début novembre 2010, et les travaux pourront être réalisés début 2011. Estimation : 50 000 €.

L’installation d’un CCTV « closed circuit television » dans les couloirs est en cours pour le contrôle avec caméra et report vidéo au centre de surveillance. Un montant de 162.987, 31 € a été engagé et le chantier est en cours.

Est également prévu le placement d’interphonie et alarmes de détection d’intrusion dans les halls et couloirs. Installation prévue au 2° semestre 2011. Estimation : 200 000 €.  Idem concernant l’installation d’une détection incendie généralisée prévue dans les mêmes délais. Estimation : 200 000 €.

Enfin, la pose des filets de sécurité a repris le mardi 19 octobre et les travaux sont toujours en cours. Un autre chantier réalisé dans les environs aurait ralenti la pose de ce filet. Mais le Ministre assure que la finalisation de la pose des filets est sur la bonne voie.

Pour le Député fédéral Franco Seminara, la prison montoise, située en intramuros et, surtout, à proximité de bâtiments scolaires exige des dispositifs particuliers de sécurité et de surveillance. Conscient qu’un Masterplan est prévu à cet effet, le Député souhaite néanmoins que la récente tentative d’évasion ne se produise plus. Il est impératif de fournir au personnel pénitentiaire les dispositifs nécessaires pour assurer un travail dans les meilleures conditions.